Bordeaux – Juppé – Eléction municipale
Réintégration des intégristes de
St-Eloi dans l'Eglise catholique :
Un coup de pouce de l'Eglise
pour le candidat Juppé ?

 
Alors que M. Alain Juppé va se présenter sous peu devant les électeurs bordelais, il est nécessaire de rappeler que c'est illégalement que, en janvier 2002, le maire Alain Juppé avait attribué l'église St-Eloi aux intégristes regroupés autour de leur leader Philippe Laguérie.
 
Cette attribution a ainsi été annulée par la justice le 20 décembre 2002, puis en appel le 27 avril 2003, et enfin définitivement le 2 mars 2005 par le Conseil d'Etat.
 
Depuis des années, l'église St-Eloi était donc occupée illégalement par les intégristes qui avaient été indûment installés par Alain Juppé : une tâche (parmi d'autres) dans le bilan du candidat Juppé.
 
La réintégration, vendredi 8 septembre, des intégristes de St-Eloi par l'Eglise catholique romaine est non seulement injustifiable (voir ci-dessous) mais elle est aussi suspecte, en particulier sur son calendrier : comment croire à un concours de circonstances ?
 
Le candidat Juppé n'a désormais plus cette affaire d'intégristes à assumer puisque ces derniers ont été "miraculeusement" blanchis. Cette manœuvre est indigne et met en cause la neutralité de l'Eglise catholique romaine.
 
*****************************************************************************
 
NB : Dans son livre "Juppé saute sur Bordeaux", à paraître le 15 septembre prochain, l'auteur Stéphane Lhomme, peut-être guidé par une inspiration divine, prévoit en détail le scénario qui se révèle effectif aujourd'hui...
Voir la couverture
 
************************************************************************************
 
Par ailleurs, la réintégration des intégristes est injustifiable sur plusieurs autres plans :
- ce "blanchiment" soudain transforme-t-il automatiquement les intégristes en des gens tolérants et doux comme des agneaux ? Certes non : il y a quelques semaines à peine, le 23 juillet, ils célébraient comme chaque année une messe en l'honneur de Pétain…
- des nazillons sont régulièrement présents lors des cérémonies intégristes en l'église St Eloi. Il se trouve que le cardinal Ricard, maître d'œuvre de ce surprenant rapprochement, est aussi un citoyen bordelais : il ne peut prétendre ignorer les fréquentations douteuses de ses nouveaux "collègues" de St-Eloi…

Stéphane Lhomme


Bordeaux-Juppé